Musée de l'éphèbe

Huîtres et Romains

A l’approche des fêtes de fin d’année, nous vous proposons de revenir sur un mets particulièrement apprécié des Romains : les huîtres. En effet, ces derniers les servaient soit comme entrée soit comme second plat et la grande quantité de coquilles d’huîtres, de palourdes et d’autres fruits de mer trouvée à Herculanum et à Pompéi démontre l’ampleur de cette pratique alimentaire. Les bassins comme celui dit « aux têtes d’onagres » étaient destinés au service de ces mollusques et particulièrement à celui des huîtres. La situation d’exceptionnelle conservation des sites autour du Vésuve, suite à l’éruption de 79 ap. J.-C., a permis de retrouver certains de ces vases au sein de pièces destinées aux banquets et associés à d’autres vases et ustensiles liés à la préparation des repas. Hormis les trouvailles faites en Campanie, région où ils étaient fabriqués, les individus parvenus jusqu’à nous sont assez rares et l’exemplaire d’Agde fait figure d’exception autant par son état de conservation que par son lieu de découverte. Il était transporté en compagnie d’autres vases métalliques et d’amphores vinaires par un navire ayant pour potentielle destination le port de Narbonne.

Simon MORAMARCO,
Doctorant contractuel en Archéologie des Mondes Antiques
ED 60 - UMR 5140 ASM (TESAM)
Université Paul Valéry Montpellier

(Photos : Claude CRUELLS)